Cameroun: 8 bonnes raisons de consommer l’oignon

Très utilisé dans les repas, le parfum de l’oignon contient des substances utiles pour le diabète, et surtout en cas d’affections respiratoires comme l’asthme.

Originaire de Perse et du moyen orient, l’oignon de variété blanc, jaune, rouge… désigne le bulbe de la plante de l’oignon, de la famille des herbacées. Le bulbe n’est pas une racine mais un renflement souterrain de la tige de la plante. Sa véritable racine est formée des filaments qui naissent au niveau de la partie inférieure du bulbe.

La composition de l’oignon

Aucune substance nutritive ne se distingue spécialement dans l’oignon :
– Calories : 38 cal/100g
– Hydrate de carbone : 6,83%
– Protéines : 1,16% très bonne teneur pour un légume
– Graisse : 0,16% teneur négligeable
Toutes les vitamines y sont présentes, sauf la vitamine B2, sinon en petite quantité. Il contient aussi des minéraux comme le potassium : 157 mg/100. Le souffre présent en grande quantité, fait partie de son essence volatile ou évaporable. L’oignon est très riche  en substances non nutritives possédant une très grande activité physiologique:
– Huile essentielle : huile très volatile, mélange de plus de 100 substances différentes.
– Flavonoïdes : substances qui empêchent la formation des caillots dans les artères et l’installation de l’artériosclérose. L’oignon est riche en quercetine, l’un des flavonoïdes les plus actifs.
L’huile essentielle et les flavonoïdes fournissent la plupart des propriétés de l’oignon : antibiotique, pectorale, antiasthmatique, diurétique et anti tumorale, protection du cœur et des artères. Il existe encore d’autres substances non nutritives :
-Glucekenose : une hormone végétale qui possède la faculté de réduire le taux de glucose dans le sang. Ceci explique l’action favorable de l’oignon en cas de diabète.
– Enzymes : les oxydases et les diastases qui possèdent une action dynamisante sur les processus digestifs
– Fibre végétale : elle réduit l’absorption du cholestérol le passage du sucre dans le sang   C.D

Propriétés et indications de l’oignon

L’oignon est recommandé pour de nombreuses affections et ses propriétés médicinales ont été prouvées scientifiquement.

Affections respiratoires.

L’oignon a la capacité de diluer la mucosité épaisse dans la toux, le rhume et s’avère un remède idéal en cas de sinusite, bronchite, pneumonie, asthme…Pour plus d’efficacité, il doit être consommé  cru de préférence, mais aussi bouilli, braisé ou en sirop. L’utilisation de l’oignon cru ou cuit en cas de crise d’asthme bronchique est justifiée par son action anti allergique et dilatatrice sur les bronches. L’effet persiste environ 12 heures.

Artériosclérose et affections coronaires.

La consommation d’oignon évite empêche la thrombose (formation des caillots dans les artères ou les veines), améliore la circulation du sang dans les artères coronaires. Il accroît le niveau du bon cholestérol dans le sang  et réduit aussi le risque de souffrir d’une complication grave tel que l’infarctus de myocarde

Hypotenseurs, diurétiques, dépuratifs.

L’oignon est très recommandé aux malades de l’hypertension, de l’obésité, du rhumatisme, de la goutte, de l’insuffisance rénale, de néphrose, de calculs urinaires. Il élimine aussi l’acide urique et les autres résidus toxiques du métabolisme.

Diabète.

Grâce à l’action de la glucoquinine, l’oignon fait baisser le taux du glucose dans le sang et peut permettre de réduire la dose de l’insuline ou des médicaments anti diabétiques.

Tonifiant  de l’organisme.

Cette action est due à sa teneur en enzymes qui stimulent la production de sang, apportant fer et les oligo éléments. L’oignon stimule la fonction désintoxiquante du foie et favorise l’action des autres glandes digestives productrices de sucs. Il augmente toutes les sécrétions digestives : gastriques, intestinales, pancréatiques. Ce qui améliore la digestion et l’assimilation des aliments. Ainsi, l’oignon par son action antibiotique et antiseptique, convient à ceux qui souffrent d’hyper acidité et d’ulcère gastro duodénal en phase aigue. Il régule la flore intestinale, freine le processus de putréfaction dans lesquels sont libérées les substances toxiques très irritantes, pouvant provoquer le cancer du côlon et du rectum. L’oignon a donc un effet préventif sur le cancer du côlon, de l’estomac. Par contre, d’autres études ont montré que l’oignon n’a aucun effet sur le cancer de sein ou de poumon.

L’oignon facilite l’élimination des crachats

Effet antibiotique : il élimine les germes. L’effet aphrodisiaque qu’on lui attribue serait une conséquence de la revitalisation générale qu’il produit.

Cosmétique

Le jus de l’oignon frais se comporte comme un véritable antibiotique sur diverses bactéries qui provoque des infections de la peau. Appliquées directement sur la peau, les têtes d’oignons cuites la rendent propre, douce et belle. Elles sont très recommandées en cas d’acné. On l’utilise pour guérir les blessures, les furoncles (boutons infectées), les abcès, les brulures, les gerçures et l’acné. L’oignon stimule la croissance des cheveux. Pour un meilleur résultat, il faut associer l’application externe à l’usage interne
Catherine DJITE,
Sources:
1)    Guide des plantes médicinales, Dr G Pamplona-Roger
2)    Guide des aliments et de leur pouvoir curatifs, Dr G Pamplona-Roger

Print Friendly, PDF & Email
Partager...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

Vous pourriez aussi aimer