Cameroun : Les bienfaits du haricot sur la santé

Le haricot est riche en protéines. Il est capable d’exercer des actions curatives ou diétético-thérapeutiques sur certaines affections.

Le haricot est un aliment très nutritif qui rassasie et fournit à l’organisme les éléments dont il a besoin. Au Cameroun, on consomme  plusieurs variétés: le haricot blanc, le noir, le rouge, le multicolore, et le haricot vert consommé comme légume vert.

Les propriétés du haricot

Le haricot a la particularité de contenir:
–    Les protéines : le haricot est une source de protéines (21% à 24% de son poids). C’est la substance la plus importante de cet aliment.  Sur ce plan, il est équivalent ou supérieur à certains  produits animaux comme le thon frais, le poulet, le veau (18% à 21% de leur poids).
Ces protéines sont d’une qualité ou  valeur biologique (85%) semblable à celle du lait (84%) et même supérieure à celle de la viande (75%). C’est pour cela qu’on surnomme le haricot  « viande des pauvres ».
Seulement elles sont déficitaires en méthionine (acide aminé) et doivent être associées à celles des autres aliments végétaux riches en méthionine comme les céréales (maïs – riz – mil), les graines de sésame ou de tournesol, afin que l’organisme obtienne tous les acides aminés nécessaires dans la proportion idéale.
–    Fibres végétale : les haricots sont très riches en fibres végétale. Elles  évitent la constipation et réduit le niveau de cholestérol dans le sang.
–    Folates : une ration de haricot cuit  apporte environ la quantité nécessaire des folates (200mg) pour un adulte. Les besoins en folates augmentent au cours de la grossesse jusqu’à 400mg. Les personnes qui présentent un risque élevé de souffrir des maladies coronaires doivent aussi augmenter leur ingestion de folates. Dans ces deux cas, les haricots en constituent une excellente source.
–    Fer : 100g de haricots secs fournissent à l’homme adulte plus de 10mg de fer ; ceci fait des  haricots l’une des meilleurs sources de fer. Cependant il convient de manger les haricots avec quelques gouttes de citron riche en vitamine C, pour améliorer l’absorption du fer.
–    Niacine ou vitamine B3 ou vitamine  PP et acide pantothénique ou vitamine B5:
les haricots apportent ces deux facteurs vitaminiques très importants pour la santé de la peau. Ils exercent une action protectrice sur la peau et sur les muqueuses.

Une carence grave en vitamine B3 produit la maladie appelée pellagre, caractérisée par les trois D : Dermatite  (inflammation de la peau)– Diarrhée – Démence (délire, aliénation mentale). Cette maladie n’est plus fréquente aujourd’hui, mais il peut exister des déficits légers qui se manifestent par différentes altérations cutanée comme la peau crevassée.

L’acide pantothénique  a aussi un rôle dans le métabolisme cellulaire. Le haricot en contient 0.73mg/100g,  plus que le double de la viande. Sa carence produit aussi des altérations de la peau et faiblesse des cheveux. Le haricot exerce une action favorable sur les racines des cheveux.
La consommation de haricot est recommandée en cas d’eczémas – démangeaison de la peau sèche, – d’allergies cutanées – de dermatose en cas de chute des cheveux, de fragilité capillaire, de séborrhée ou de pellicules.

Print Friendly
Partager...Share on Facebook1Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

Vous pourriez aussi aimer