Cameroun : Boumnyébel, grand centre de collecte du plantain

Chaque mois, cette bourgade située à une centaine de kilomètres de Yaoundé est le point de départ de plus de 200 camionnettes chargées de plantain à destination du Gabon.

C’est l’un des grands marchés de plantain au Cameroun. Les chargements de plantain en direction du Gabon se font les Lundi, les Mercredi et les Vendredis. Ce sont en moyenne 200 camionnettes de plantain par mois en saison de pluies, et plus du double en saison sèche qui vont régulièrement ravitailler ce pays. Les autres jours de la semaine sont destinés aux opérations de collecte.
L’on dénombre une dizaine de collecteurs qui ont étendu leur  réseau de collecte à plus de 100 km de rayon autour de Boumnyébel. Ils ont une bonne connaissance du terrain et travaillent avec la grande majorité des grands producteurs de bananier-plantain de la zone.
Certains agriculteurs sont capables de  mettre à leur disposition 600 à 700 régimes en une seule  récolte. Pour s’attirer les faveurs de ces producteurs, des collecteurs vont jusqu’à préfinancer la mise en place des champs, ou à résoudre des cas ponctuels chaque fois qu’ils sont sollicités.  Face à la succession effrénée de commandes, ces collecteurs vont très souvent  acheter du plantain à Yokadouma à l’Est, et à Njombé dans le Littoral quand ils n’arrivent pas à se ravitailler localement.

Préférence pour le plantain cultivé sans engrais

Les collecteurs se font toujours le devoir de satisfaire les acheteurs qui font la ligne du Gabon (encore appelés Gabonais) lorsqu’ils passent une commande, qu’il pleuve ou qu’il neige. Les collecteurs recherchent les régimes de plantain matures, cultivés sans engrais, qui ont des gros doigts, de taille moyenne. Quand les régimes sont petits mais ont des gros doigts, les producteurs en mettent deux pour le prix d’un. Ce sont les exigences des acheteurs gabonais. Cela leur permet aussi de bien vendre ces produits sur place au Gabon.
Irénée Modeste Bidima

Print Friendly, PDF & Email
Partager...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

Vous pourriez aussi aimer