Cameroun : Comment contourner le manque d’électricité dans une ferme

C’est avec beaucoup de plaisir que je parcours votre site web depuis que je l’ai découvert. Je désire investir au Cameroun dans l’élevage.  Je voudrais faire l’élevage des poulets de chair et des dindes. Dans mon village, je possède un grand terrain sur lequel je voudrais aussi cultiver du maïs et du soja pour nourrir mes animaux.
Ma préoccupation est la suivante: comment contourner le problème de manque d’électricité et d’eau potable, sachant que les poussins doivent être chauffés et que l’hygiène de l’eau est capitale pour leur santé et pour la rentabilité du projet? Néanmoins, nous disposons d’un puits qui ravitaille le village. Je serais très heureux d’avoir une réponse favorable à ma préoccupation.
Constantin,
Allemagne

Cher Constantin,
Il est possible de chauffer les poussins sans utiliser le courant électrique. Vous pouvez utiliser une lampe tempête pour un ratio de 15 à 20 poussins. Toutefois, il faudra prendre des dispositions pour tenir les poussins loin de la flamme. Ou alors, vous utilisez un foyer de chauffage au charbon de bois pour 600 poussins.
Le foyer (lampe tempête ou fût chauffé au charbon de bois) placé au centre de la ferme fournit suffisamment de chaleur pour l’épanouissement des poussins (image ci-dessus).
Le niveau de chaleur doit être maintenu constant par l’ajout régulier du charbon de bois dans le fût, de peur que le foyer ne s’éteigne.
Toutefois, il est important de veiller sur les réactions des poussins; c’est un indicateur du bien-être ou du mal être des sujets.
Quant à la disponibilité de l’eau potable, vous pouvez utiliser l’eau du puits du village pour votre élevage sans problème. Il est interdit d’utiliser de l’eau traitée au chlore (javel) lors des vaccinations à eau.

Print Friendly
Partager...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

Vous pourriez aussi aimer