Cameroun : Forêts communautaires, une méthode de vérification de la légalité du bois en vue

Destiné à l’usage des communautés, le Système de Vérification Communautaire de la Légalité des bois des forêts communautaires (SVCL) vient réduire l’exploitation illégale du bois.

Les responsables des forêts communautaires de l’Est, les opérateurs économiques de la filière bois d’œuvre et les dirigeants des organismes qui interviennent dans la filière bois se sont retrouvés le 05 Octobre 2016 à Yaoundé à l’occasion du lancement conjoint de deux projets qui serviront à réduire l’exploitation illégale des bois.
Il s’agit des projets: Mise en place d’un Système de Vérification Communautaire de la Légalité du bois des forêts communautaires du Cameroun (SVCL) et Renforcement de la Légalité dans le Marché Domestique et Transfrontalier du bois dans la région forestière de l’Est (RELEMDOT).
SVCL vient fournir un outil de suivi de l’exploitation des forêts communautaires (FC), tandis que RELEMDOT entend faciliter et encadrer l’accès à la ressource et les transactions dans le marché intérieur du bois (MIB).
Financés dans le cadre de l’Accord de Partenariat Volontaire APV/FLEGT Cameroun-Union Européenne, ces deux projets mis en œuvre par les ONG Service d’Appui aux Initiatives Locales de Développement (SAILD) et Action for Sustainable Development (ASD), viennent apporter une solution au problème de l’illégalité du bois présent sur le marché local.

Contrôle nécessaire
On se souvient que le Cameroun s’est engagé à ne produire et commercialiser que des bois et produits dérivés légaux. Pour y arriver, il devient nécessaire d’organiser et structurer les acteurs du MIB et développer un système de suivi-contrôle de l’exploitation du bois des FC.
Vincent Ndangang, Inspecteur au Ministère des forêts et de la faune (MINFOF) atteste: «Avant, les communautés locales n’étaient pas impliquées dans la vérification de la légalité des bois. Maintenant, elles vont y participer de manière objective afin de réguler l’exploitation légale des bois issus de leur forêt.»
Le représentant de l’Union Européenne, Rickard Lunnerdal, présent à l’atelier de Yaoundé, a salué la complémentarité des deux projets en souhaitant qu’ils contribuent au plus vite à la délivrance des premiers certificats de légalité au Cameroun.

Jean Kana

 

« Aider les forêts communautaires à couvrir  le marché intérieur du bois »
Ghislain Fomou, Chef projet SVCL-SAILD.

Qu’est-ce qui motive la mise en place de ce projet?
75% de bois présent sur le marché intérieur au Cameroun est de source inconnue.  C’est du tout-venant. Or selon la loi, les forêts communautaires sont ghislain-fomou-saildune  des principales sources légales d’approvisionnement du marché intérieur du bois. Si on veut réduire le pourcentage de bois illégal, il faut donc agir sur toutes les sources d’approvisionnement, en l’occurrence aider les forêts communautaires à être aptes à couvrir le marché.

Comment va-t-on vérifier la légalité du bois sur le terrain?
Le système de contrôle de la légalité va s’effectuer à deux niveaux. Au niveau de la vérification de la légalité des entités forestières, c’est-à-dire les titres légalement attribués et au niveau de la traçabilité du bois, c’est-à-dire suivre la trace du bois de la forêt d’exploitation jusqu’au point de commercialisation.

« Le certificat garantit la légalité de la forêt »

Patrick Kanga, Chef service des normes d’intervention en milieu forestier, Point focal APV/FLEGT, MINFOF.

patrick-kanga-minfofQu’est-ce qu’un certificat de légalité?
Le certificat de légalité est un document qui atteste de la légalité, non seulement de l’entité forestière, mais aussi de l’activité forestière qui est exercée par un exploitant. C’est un préalable à l’exercice de toute activité forestière. A ce jour aucun certificat n’a encore été délivré.

Quel avantage y’a-t-il à avoir un certificat de légalité?
Le certificat de légalité est une garantie pour les partenaires que votre structure et votre activité sont en règle. C’est un élément important dans le cadre du processus APV.  Seule l’autorisation FLEGT donne un accès direct au marché européen. L’une des conditions pour avoir cette autorisation FLEGT, c’est le certificat de légalité.

Propos recueillis par
Jean Kana

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Partager...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

Vous pourriez aussi aimer