Cameroun : «Les mycorhizes apportent au sol les éléments azotés et le phosphore»

Belinga Mekongo Achille, producteur à Nnomayos près de Yaoundé.

«Je suis producteur de  cacao, de papaye solo, de nkéa, et de canne à sucre. C’est dans la culture du cacaoyer que j’ai découvert les mycorhizes. Cela remonte à il y a 4 ans sur la route de Yoko après Nguila.
J’ai testé les mycorhizes sur le cacaoyer et eu des résultats spectaculaires. J’ai réussi à avoir des plants de cacaoyer qui ont produit à 10 mois. J’ai planté et j’ai inoculé et 1 an après, l’essentiel de ces plants de cacaoyer avaient produit.
Les mycorhizes m’ont permis de résoudre un problème de flétrissement…

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *