Cameroun : Les mycorhizes – un fertilisant adapté aux cultures maraîchères et fruitières

Les mycorhizes sont recommandés pour une grande diversité de cultures.

Les mycorhizes sont utilisés sur plusieurs plantes au stade de la pépinière pour avoir du matériel végétal sain et vigoureux. Ce sont les cultures maraîchères, les fruitiers, les plantes horticoles et les espèces agro forestières.
Les mycorhizes sont également utilisés dans des plantes au moment de leur mise en place dans les champ. Notamment sur les agrumes, les cacaoyers, les caféiers, l’ananas, le palmier à huile, le moringa, les aubergines, la tomate, le piment, l’oignon, l’arachide, le niébé, le mil, le sorgho, le haricot, le maïs, etc.
Son apport est aussi déterminant pour des  tubercules (le manioc, l’igname, le macabo et la patate douce) et les produits forestiers non ligneux (Safoutier, neemier, gnetum, etc.)
Les mycorhizes peuvent également être utilisés sur les plantes médicinales, les plantes à parfum, les plantations agro forestières et les pâturages.

Quelques recommandations

Des règles doivent néanmoins être observées pour une utilisation efficace des mycorhizes:
-Ne  pas  utiliser  le  produit  périmé  (il  se  conserve plus de 2 ans à sec)
-Eviter l’usage des pesticides mélangés  aux mycorhizes. (Insecticides et fongicides)
-Ce produit est vivant et donc périssable. Il est  à  manipuler  avec  précaution  et  ne  peut  être utilisé comme un engrais chimique.
-Il faut inoculer les graines, tubercules, boutures, bulbes,  ou  plantules  de  manière  à  maximiser le contact entre les mycorhizes et les racines de ces cultures.
-Il faut éviter l’usage de fortes concentrations en engrais  surtout  phosphaté  au  début  de l’inoculation.
-Les mycorhizes sont un produit à conserver au sec, à l’abri du soleil  ou de fortes chaleurs.

Irénée Modeste Bidima

Print Friendly, PDF & Email
Partager...Share on Facebook55Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

Vous pourriez aussi aimer