Cameroun : Peut-on associer les arbres fruitiers à la culture du manioc ?

Je dispose actuellement d’une exploitation agricole comportant quelques arbres fruitiers et des palmiers à huile. Je me prépare à y associer les boutures de manioc. Quel conseil me donnez-vous pour améliorer ma production?
Antoinette
Douala Cameroun

Chère Antoinette,
La culture du manioc n’est pas conseillée en association avec les arbres fruitiers et le palmier à huile, car c’est une culture qui appauvrit très vite le sol.
Si vos palmiers et fruitiers n’ont pas encore envahi tout l’espace, nous vous conseillons d’y associer plutôt les cultures vivrières comme le maïs, le haricot, le soja, les arachides, etc. Mais s’ils ont déjà plus de 4 ans d’âge, l’association avec ces vivriers n’est plus favorable, à l’exception de certaines cultures comme le taro et le macabo qui peuvent bien se développer à l’ombre.
Par ailleurs, du fait que le manioc appauvrit rapidement le sol, il est conseillé de le planter sur les parcelles de terre marginale, par exemple les terres des collines qui ne sont pas souvent très fertiles et ne donnent pas de bon  rendement en cultures vivrières.

Print Friendly, PDF & Email
Partager...Share on Facebook20Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

Vous pourriez aussi aimer

2 thoughts on “Cameroun : Peut-on associer les arbres fruitiers à la culture du manioc ?

  1. Bonjour très cher je suis un jeune camerounais de 31 ans vivant actuellement à Bruxelles, et je possède un grand domaine de terre à l’ouest plus précisément à bamena plus de 15 hectares de terre . Je me prépare pour un retour au cameroun et me convertir dans l’agriculture où je prends déjà des cours depuis peu de temps .je serai donc au cameroun en mars pour commencer .
    Ma préoccupations est de savoir si selon vous à l’ouest je peux faire
    -du PLANTAIN je compte faire 6 hectares
    – du PIMENT 2 hectares
    – de la TOMATE 1 hectare
    Etu un peu d’élevage voilà ce que je compte faire pour un début que pouvez vous me donner comme conseil d’expert ?

    1. Bonjour Mr.
      Nous vous encourageons dans votre initiative de création d’une exploitation de banane plantain, piment et tomate. Le piment peut pousser dans toutes les zones agroécologiques au Cameroun. Bien que possédant des grandes capacités d’adaptation, il ne supporte pas des températures très élevées et pousse mieux à l’ombre. Il est préférable de le cultiver en culture mixte avec le bananier, les fruitiers, la canne à sucre et les céréaliers.
      A l’Ouest, les zones de grande production sont les départements du Ndé et des hauts plateaux.
      La tomate s’adapte aussi dans toutes les zones agroécologiques du Cameroun. Sa culture est possible sous des températures de 13 à 32°C. Cette culture est difficile en saison de pluies car préfère des sols légers, profonds et bien drainés.
      Pour ce qui est du bananier plantain, il peut pousser partout au Cameroun mais, les régions qui présentent toutes les conditions favorables (pluviométrie 1500mm/an, altitude inferieure à 400mm, temperature 25-30°C) sont le sud- ouest, le centre, le sud, le littoral et l’est. Donc nous ne vous conseillerions pas la culture du plantain à grande échelle dans l’ouest.
      Enfin pour ce qui est de l’élevage, la région de l’Ouest est une zone propice à tout type d’élevage. L’élevage de la volaille et l’élevage porcin y sont très développés. En cas dz besoin, le SAILD pourrait vous fournir toute la documentation nécessaire pour l’élevage que vous souhaiteriez lancer et même pour toutes les cultures que vous mettrez en place.
      Merci

Comments are closed.