Cameroun: Peut-on cultiver du poivre sur un espace jadis occupé par le café?

J’aimerais savoir si la zone de Nkongsamba et précisément Baré est propice à la culture du poivrier. Par ailleurs, le fait qu’on ait par le passé cultivé le café sur cet espace ne peut-il pas entraver cette culture? Au cas contraire, combien pourrais-je débourser pour exploiter une surface d’un hectare de poivrier?

Claude Hervé
Douala, Cameroun

Cher Claude Hervé,
De manière générale, toute la région du Littoral est très favorable à la culture du poivre, en particulier la zone du Moungo et donc Nkongsamba. Le fait d’avoir un antécédent cultural tel que le caféier ne pose pas de problème.
Pour le coût de production, la culture du poivre est assez coûteuse. Sachant que la récolte commence pratiquement à partir de la quatrième année de plantation, pour une superficie d’un hectare, il faut prévoir en moyenne six millions de francs pour les trois premières années de culture.

Print Friendly
Partager...Share on Facebook2Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

Vous pourriez aussi aimer