Cameroun: Oranges, Les variétés locales sont disponibles entre septembre et février

De mai à juin, la production locale d’oranges est presqu’inexistante.

La production des oranges au Cameroun est disponible entre les mois de Septembre et Février, tandis qu’au mois de  mai à juin elle est presque inexistante. Les oranges sont produites dans plusieurs régions du Cameroun.
Dans le Grand Nord, des petits bassins de production se trouvent à Doumro, Ngaoundéré et Mbé. Dans la région du Centre, on produit les oranges dans le département du Mbam.
Dans la région du Littoral, on les produit dans le département du Moungo et du Nkam, plus précisément dans les localités de Njombé, Mbanga et Yabassi. A l’Ouest, c’est à Malantouen dans le département du Noun. Au Sud-Ouest les zones de production se situent à  Tombel dans le département de la Mémé et à Mamfé dans le département de la Manyu.

Un sac de 100 kg d’oranges coûte 20 000 Fcfa

Au Nord-Ouest le bassin de production se localise dans le département du Bui à Jakiri. La production de l’Est est localisée principalement à Batouri. Les grands points de vente des oranges dans le Grand Sud se trouvent au marché Sandaga à Douala et  au marché du Mfoundi à Yaoundé. Le prix d’une orange varie  de 50 à 100 F CFA à Yaoundé. Au marché du Mfoundi, pour s’acheter un tas de douze oranges, il faut débourser 1000 FCFA. Le prix d’un sac de 100 kg d’oranges du Cameroun coûte 20 000 Fcfa. Les possibilités d’exportation sont grandes.

Martial Njie Tabi

«Je gagne entre  4000 et 7 000 Fcfa par sac d’oranges vendu»

Bessala Solange, revendeuse d’oranges à Yaoundé.

«Je suis dans la commercialisation des  fruits depuis 15 ans. Je vends les oranges, les  mangues, les papayes et lesSolange Bessala vendeuse d'oranges mandarines selon les saisons.
Les Camerounais raffolent des oranges. Malheureusement, la production locale n’est disponible toute l’année. Les grands commerçants sont contraints de se ravitailler au Nigéria pendant la période de pénurie, quoique leurs oranges soient de qualité inférieure aux nôtres. Ces importations débutent à partir du mois de Janvier, quand nos oranges commencent à diminuer sur le marché. Je me ravitaille au Marché du Mfoundi, car c’est là la grande base de vente en gros des oranges qui viennent du Nigéria. Le sac de 100 kg coûte généralement 35 000 F CFA.
En ce qui concerne nos oranges locales, je me déplace très souvent pour les acheter dans les environs de Bafia. Le sac de 100 kg coûte 20 000 F CFA dans les marchés périodiques de ces locaités. A cela, il faut ajouter le transport. Au  final, je gagne entre  4000 et 7 000 F CFA par sac d’oranges vendu’’.

Propos recueillis par
Martial Njie Tabi

Print Friendly, PDF & Email
Partager...Share on Facebook15Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

Vous pourriez aussi aimer