Cameroun: Produire le miel, un créneau aux multiples avantages

Le miel est un produit naturel qui a une cote élevée auprès des consommateurs. Il sert à soigner à moindre coût de nombreuses affections et à sucrer sainement des plats et des boissons.  Menée à grande échelle, cette activité peut permettre à l’apiculteur d’engranger des gains non-négligeables.

Avant de s’engager en apiculture, pour la sécurité alimentaire de la famille ou pour la génération des revenus, il est important de bien s’examiner à travers ces quelques pré-requis:
Bien se connaître soi-même : savoir distinguer ses points forts et ses points faibles.
Avoir confiance en soi et être tenace.
Avoir le sens du sacrifice et miser sur le long terme.
Connaître les abeilles, nouvelles amies ou futures associées et l’environnement apicole.
Développer une passion pour l’apiculture.
Chaque apiculteur a d’abord été émerveillé par l’abeille dont il devient et demeure un amoureux durant la pratique de son activité de véritable berger des abeilles.
En plus des connaissances, devenir apiculteur nécessite quelques moyens et le succès dans cette activité, entièrement dépendante de la nature, n’obéit pas à des règles mathématiques. Les savoirs (savoir-faire et savoir-être) apicoles s’affinent avec le temps, la pratique assidue de son métier et la formation continue.
Entre-autres moyens requis, notons qu’il faut :
Etre propriétaire ou locataire d’un terrain répondant si possible aux conditions légales pour y installer son rucher. Eviter des clauses incertaines.
Disposer d’une certaine liberté, du temps pour des besoins de surveillance ou de soins afin de pallier à toute surprise (essaimage) et garantir sa productivité apicole.

Les avantages de l’apiculture

L’élevage des abeilles ne requiert absolument pas de grandes superficies de terrain.
Il permet aux producteurs de diversifier ses sources de revenus car on peut facilement l’associer aux autres activités agricoles car il exige moins de temps.
L’élevage des abeilles n’exige automatiquement pas un investissement élevé. L’apiculteur dépense uniquement pour les ruches, le matériel de récolte et d’extraction.
L’apiculture a des techniques de production simples à la portée des paysans.
Les abeilles contribuent à l’amélioration de la production grâce à une meilleure pollinisation.
Cet élevage fournit aux paysans un ensemble de produits non-périssable: miel, cire, propolis, etc.
Comme inconvénients, l’apiculteur pourra faire face à l’agressivité et aux piqûres des des abeilles. Les ruches peuvent aussi être attaquées par les prédateurs et par les feux de brousse.

Irénée Modeste Bidima

Print Friendly, PDF & Email
Partager...Share on Facebook33Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

Vous pourriez aussi aimer