Cameroun: La rentabilité d’une palmeraie dépend du traitement et de l’entretien

Biyaga Dominique, producteur de palmier à huile au village de Bogsô – Eséka.

Biyaga-palmeraie«Je produis le palmier à huile depuis 1994, l’année où je suis rentré au village. Quand j’étais à l’école, pendant les vacances, j’assistais mon père dans la production du palmier à huile. Je me suis lancé dans la même activité. J’ai commencé avec un hectare et actuellement je suis à huit hectares. La zone étant propice à la culture, je compte atteindre 20 hectares.
La culture du palmier à huile exige beaucoup de travail. Une palmeraie doit être…

Vous pourriez aussi aimer