Cameroun : La réserve du Dja désormais observée via les TIC

Le projet d’observation indépendante des forêts du Cameroun a retenu le site de la réserve de Biosphère du Dja (RBD) pour mener ses activités avec l’implication des communautés et organisations de la société civile locales.

Située à cheval entre les régions de l’Est et du Sud, la réserve de Biosphère du Dja renferme une flore et faune des plus riches de l’Afrique tropicale. Grâce à cette richesse biologique et le niveau d’endémisme de certaines espèces, la réserve a été décernée site du patrimoine mondial en 1987 par l’UNESCO. Toutefois, malgré le dynamisme autour de la gestion et la conservation de cet espace forestier, la RBD est sujette à un accroissement de déforestation et de dégradation causées par des exploitations industrielles de bois, mines, et agricoles pratiquées en périphérie.

Le projet d’observation indépendant des forêts du Cameroun s’inscrit donc dans le but de contribuer à la préservation et au suivi des espaces forestiers. Il vient également pallier certaines difficultés que rencontre l’Observation Indépendante Externe (OIE) des forêts au Cameroun (notamment dans la transmission des informations d’OIE, qui pose un problème de temps et d’utilisation efficiente des informations par les autorités compétentes) en faisant recours à des outils technologiques de pointes (GLAD Alerts et Forest Watcher App) et des  technologies de l’information et de la communication (TIC) pour la surveillance forestière.

Le projet accompagnera les communautés et les OSC locales à l’utilisation de ces outils dans leurs travaux de terrain.
Financé par Global Forest Watch, il sera exécuté pendant 10 mois dans la période allant de Juin 2017 à Mars 2018 et vise comme bénéficiaires 18 leaders communautaires et 08 OSCs locales.

Phanuella Djanteng

Print Friendly, PDF & Email
Partager...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *