Cameroun : La ronce noire ou mûrier est efficace contre les hémorroïdes

Ses petits fruits juteux de couleur noire ou mauve constituent un régal pour les promeneurs en rase campagne. Ses feuilles préservent des crises hémorroïdaires.

La ronce noire, connue sous le nom mûrier des haies ou mûrier sauvage est une plante épineuse de la famille des rosacées qui atteindre 4 mètres de haut. Elle pousse seule dans la brousse à l’état sauvage, mais peut aussi être domestiquée.
Ses fleurs sont rosées ou blanchâtres. La ronce noire offre ses fruits dès le début de la saison sèche. Ses fruits de couleur mauve ou noire sont composés de plusieurs petites boules. Chaque fruit se referme sur un noyau. Ces fruits juteux constituent un vrai régal pour les enfants en rase campagne.
Il existe environ cent espèces de ronces. Elles ont toutes les mêmes propriétés. Les feuilles, les tiges tendres et les fruits mûrs sont les parties utiles.
Les fruits du mûrier encore appelés mûres sont un excellent dessert pour enfants et adultes. Ils contiennent des tanins, des glucides, de la provitamine A, de la vitamine C et des acides organiques.
La ronce noire fait partie des plantes recommandées pour protéger l’anus et le rectum.

Protège le rectum
La fréquente innervation sphincter anal le rend très sensible. La moindre lésion qui toucherait la muqueuse qui la recouvre provoque une douleur très intense. De petites veines ou plexus hémorroïdales entourent l’extrémité du rectum comme celle de l’anus. La dilatation de ces veines provoque de véritables varices anales, les hémorroïdes.
La ronce noire contribue de façon très notable à la guérison des affections ano-rectales.Prise par voie orale, la ronce noire augmente le volume des selles, les rendent plus molles et facilitent leur transit par le rectum et leur expulsion par l’anus.
La ronce noire tonifie la circulation veineuse, prévient la tendance à la dilatation des veines hémorroïdaires. Son action protectrice capillaire prévient l’œdème et l’inflammation qui accompagnent généralement les hémorroïdes en phase d’inflammation aiguë.
Plante astringente et cicatrisante, utilisée par voie externe en bain de siège ou en compresse sur l’anus, elle se révèle très efficace dans le traitement des hémorroïdes et des fissures ou déchirures anales.

Contre amygdalites et eczéma
De même que la décoction des feuilles et de pousses tendres et même les fruits ont un effet bénéfique sur les hémorroïdes, elle soulage en cas de gingivite (inflammation des gencives), d’inflammation de la muqueuse buccale, des pharyngites et des amygdalites.
En usage externe, la ronce noire est utilisée en bain de siège ou en compresse sur l’anus. Les enfants qui souffrent assez souvent de prurit ou de démangeaisons, d’eczéma ou de fissure de l’anus peuvent y trouver la solution à leurs maux. Cependant, pour eux, il est plus facile d’utiliser les plantes en compresse sur l’anus que d’effectuer le bain de siège.
La décoction de feuilles et de pousses de ronce noire s’applique en bain de siège ou de compresse, pour désenflammer les hémorroïdes et les empêcher de saigner. Les frictions de cette décoction à l’aide  d’un gant ou d’une étoffe sur le bas ventre contribue à une meilleure circulation sanguine au niveau du bassin, favorisant ainsi la guérison des hémorroïdes.

La propriété anti-tabac du mûrier

Mastiquer des feuilles tendres crée le dégoût du tabac tandis que les fruits du mûrier sont un excellent dessert.

– Les fruits
Les fruits ou mûres sont semblables à de jolies fraises. Les mûres peuvent se consommer en nature, en jus de mûre ou en sirop. C’est un bon dessert.

– Les pousses tendres
En début de saison de pluie, les pousses tendres cueillies et lavées peuvent être mangées directement. Elles exercent une action curative au contact de la muqueuse buccale.
En outre, prendre une pousse tendre de ronce entre les lèvres et la mastiquer lentement donne un goût légèrement amère et sucrée. Cela crée une certaine aversion pour le tabac. La ronce noire diminue ainsi le désir de fumer tant qu’on garde la pousse de ronce dans la bouche.
C’est une nouvelle méthode, un remède efficace pour lutter contre le tabagisme, véritable fléau pour la santé publique.

Catherine Djité
Source : Guide des plantes médicinales, Dr. George Pamplona Roger

Print Friendly
Partager...Share on Facebook63Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *