Production du fourrage pour les ruminants

Le Brachiaria ruzisiensis et le  Stylosanthes guianensis sont  deux plantes fourragères, très appréciées des ruminants en général et des chèvres en particulier.

Les opérations préliminaires consistent à défricher, à dessoucher, à labourer la parcelle et à la désherber avec herbicide. Il faut procéder à un labour à plat suivi d’un émiettement des mottes de terre et d’un affinage du sol afin d’avoir  une surface plane et fine. Avant le semis, il est indispensable de traiter la parcelle avec un herbicide total de pré – levée pour freiner le développement des adventices. Cette action est nécessaire dans la localité des hautes terres de l’Ouest Cameroun à cause du développement rapide des adventices par rapport à ces plantes fourragères dont la croissance est assez lente avant le recouvrement du sol. Pour ce faire, nous utiliserons une dose de 3 kg de l’herbicide araquat par hectare (ha) à raison de 150 ml par pulvérisateur à dos de16 litres.

Les graines de Stylosanthes seront semées à une profondeur de moins de 1 cm dans des raies préalablement tracées à moins de 1 cm du sol. Tout de même, les graines seront recouvertes à la même profondeur. Les semences doivent être mélangées à de la terre fine ou du sable à raison d’une part de graine pour 7 parts de terre fine ou de sable.Les  plants de semis seront espacés de 30 cm. Les quantités de semences à utiliser sont de 10 kg/ha pour des semences qui ont un pouvoir germinatif supérieur au moins à 50%. Les quantités de semences à utiliser par ligne seront fonction de la longueur du sens d’orientation des lignes. En ce qui concerne le Brachiaria,  le semis en poquets alignés est recommandé. Les poquets seront espacés de 20 cm entre les lignes et entre les plants. Les quantités de semences à utiliser sont de 10 kg/ha pour des semences qui ont un pouvoir germinatif supérieur au moins à 50%.

L’entretien des parcelles
Ces plantes fourragères ont un début de croissance lent, d’où la nécessité d’effectuer des sarclages pour leur plein épanouissement avant le recouvrement total du sol. Le  Stylosanthes à une croissance et un recouvrement du sol plus lent et peut nécessiter 3 à 4 sarclages durant les premiers mois de croissance avant  le recouvrement total du sol. Quant au Brachiaria , il croit et couvre plus vite le sol et peut évidemment nécessiter 2 à 3 sarclages durant les premiers mois de croissance avant  le recouvrement total du sol. Le sarclage consistera uniquement à enlever minutieusement les mauvaises herbes présentes entre ces plantes fourragères. Pour une bonne croissance et une bonne production qualitative et quantitative de ces plantes fourragères, un apport d’éléments minéraux serait judicieux sur des sols peu fertiles. La fertilisation se fera un mois après la mise en place. Les apports azotés devront être fractionnés en deux apports espacés de deux à trois semaines. Les autres se feront en une seule application unique. Pour le  Stylosanthes, il faut apporter 20 kg de phosphore  et 50 kg de potassium par ha. Pour le Brachiaria, il faut apporter 75 kg de phosphore, 100 kg d’azote  et 50 kg de potassium par ha.

Irénée Modeste Bidima

Print Friendly, PDF & Email
Partager...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

Vous pourriez aussi aimer