Quel engrais et quel traitement pour réussir la culture du pistache ?

Je voudrais cultiver le pistache encore appelé Egusi sur une superficie de 1,5 hectare à Manjo. La parcelle ayant porté précédemment le maïs, après la récolte, les habitants du village me conseillent de défricher, de brûler les herbes et de semer le pistache dans le reste de cendre. J’ai besoin de votre conseil. Pour cette culture, on me dit d’abord de préparer le terrain et de semer. Je veux savoir: combien de grains par poquet et à quelle profondeur? Combien de plants par hectare? Quelle est la variété recommandée? Quel traitement phytosanitaire faut-il appliquer? Faut-il utiliser les engrais minéraux et ou organiques? Y a-t-il une recommandation particulière pour le suivi?
Mbakop
Manjo, Cameroun

Cher Mbakop,
Après la récolte de maïs, la culture du pistache nécessite la préparation de la parcelle. Cela va consister à couper les tiges de maïs, les ranger en tas et les brûler si nécessaire, ensuite labourer les lignes de semis ou faire les billons suivant les écartements de 2,5 mètres entre les lignes et un mètre entre deux poquets de la même ligne. Il est conseillé de semer trois graines par poquet à une profondeur de dix centimètres et de faire le démariage (éliminer un plant, le moins vigoureux) en laissant deux plants par poquet quand ces derniers auront 20 centimètres de hauteur. La densité de plantation est de 4000 plants par hectare. Les variétés de pistache cultivées au Cameroun sont les variétés locales que vous trouverez sur le marché du village.
Pour les traitements phytosanitaires, il est conseillé de traiter à l’aide d’un mélange d’insecticide (15 ml de Cypercal 50 dans un pulvérisateur de 15 litres) et de fongicide (une cuillerée à soupe bien remplie du Manèbe 80  dans un pulvérisateur de 15 litres) une fois toutes les deux semaines. Mais ce traitement peut être ramené à une fois par semaine en cas d’attaque massive d’insectes ou de champignons (brûlure et noircissement des feuilles).
Pour ce qui est des engrais, le pistache aime les sols riches en matière organique. Il est bien d’apporter du fumier ou du compost à raison de 20 sacs de 100 kg (deux tonnes) par hectare. Mais pour améliorer votre production, il est conseillé d’apporter un engrais minéral de couverture constitué d’un mélange d’urée (3 cuillerées à café par plant)  et de chlorure de potasse (4 cuillerées à café par plant) 60 jours après le semis.
Enfin, faites régulièrement le désherbage.

Print Friendly, PDF & Email
Partager...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

Vous pourriez aussi aimer